Palais Erichsen – une magnifique demeure néoclassique

Palais Erichsen, Copenhague

Nous avons eu la chance de visiter le palais Erichsen, une demeure historique située à Kongens Nytorv (nouvelle place royale) au centre de Copenhague, qui abrite actuellement le siège de la Danske Bank. C’était une opportunité unique d’y entrer et de découvrir ses somptueux intérieurs agrémentés un peu d’histoire et de quelques anecdotes.

Qui était Erichsen ?

Portrait Erich Erichsen, Erichsen's Mansion, CopenhagueErich Erichsen (1752-1837) était un banquier, commerçant et propriétaires de navires. Il est né à Odense (sur l’île de Fionie – la petite à l’ouest de celle de Copenhague) et est venu dans la capitale à la fin des années 1800 lors du boom commercial. En quelques années, il est devenu un des entrepreneurs majeurs et possédait des navires dans les ports d’Europe et d’Extrême-Orient. En 1795, alors que Copenhague venait d’être ravagée par les flammes, il décida de se faire construire une nouvelle maison et embaucha l’architecte néoclassique danois Caspar Frederik Harsdørffer, très renommé au Danemark à cette période, pour dessiner la demeure la plus chic du moment. Oui, c’est ce qu’on pouvait trouver de plus in comme logement à l’époque. Trois ans avant qu’il meure, Erichsen a dû la vendre à cause de difficultés financières. C’est alors devenu un hôtel, puis un lieu d’exposition pour de l’ameublement avant que ce ne soit vendu à la banque Kjøbenhavns Handelsbank en 1888, laquelle a ensuite plus tard fusionné avec la Danske Bank. Depuis cette date, la demeure a été utilisée comme bureaux et salles de réunion pour les deux banques (cependant en mars 2016, la banque a revendu ses locaux à la société Standard Life).

Salle de réunion, palais Erichsen, Copenhague

Salle de réunion.

Salle de réunion, palais Erichsen, Copenhague

Salle de réception, palais Erichsen, Copenhague

Applique, palais Erichsen, Copenhague

Lustre de cristal, palais Erichsen, Copenhague

Escalier de marbre et bois, palais Erichsen, Copenhague

Sculpture, palais Erichsen, Copenhague

Architecture noble et antiquités

Cette demeure néoclassique a été construite en 1800. Elle est devenue un bâtiment historique en 1918, comme plusieurs autres demeures situées le long du Holmens Kanal. Elle a la particularité d’être la première demeure de particulier avec des colonnes entières (comme on peut le voir sur la façade), puisqu’autrefois celles-ci étaient exclusivement réservées aux résidences de la famille royale et de la noblesse. Et pour la petite histoire, l’imposante façade en forme de temple fait face à Kongens Nytorv (et non au canal) non seulement parce qu’Erichsen aimait cette place mais aussi parce que le canal qui passait sur le côté du bâtiment était si sale à cette époque (pas de ramassage des ordures en ce temps-là) qu’il souhaitait éviter une telle vue et les odeurs qui allaient avec. Par ailleurs, le triangle qui chapeaute la façade comporte des personnages mythologiques : Minerve (déesse des arts, de la sciences et de l’artisanat) serre la main de Mercure (dieu du commerce et de la navigation). Rien que ça. Les autres figures symbolisent le ciel et la mer.

La décoration d’intérieure a été conçue par l’architecte, décorateur d’intérieur et paysagiste néoclassique français Joseph-Jacques Ramée, et réalisée par une équipe d’artistes parmi lesquels le peintre français Pierre-Étienne le Sueur qui travaillait comme peintre de décor pour le Théâtre royal, tout proche.

salle-manger-table-palais-erichsen

Fresque de mythologie romaine, palais Erichsen, Copenhague

Lustre, palais Erichsen, Copenhague

Couches de peinture des rénovations, Palais Erichsen, Copenhague

Couches de peinture des précédentes rénovations.

Les décorations. Les peintures murales et les sculptures ont été inspirées par les fresques datant de 2000 ans de Pompéi, au sud de Rome. C’est un mélange de paysages, de dieux et de déesses, ainsi que de figures féminines et d’animaux. Certains décors peuvent paraître un peu chargés, mais les peintures murales sont divinement belles, pleines de petits détails et significations intéressants. Elles donnent un charme fou aux pièces et font de cet endroit un lieu de travail incroyable pour les employés de la banque puisqu’ils peuvent les utiliser pour leurs réunions ou même trouver un peu plus de calme pour se concentrer.

Fumoir, palais Erichsen, Copenhague

Fumoir / salle réservée aux hommes.

Dispositif à huile pour désinfecter les ustentils médicaux

Dispositif à huile pour désinfecter les ustentils médicaux

Plafond peint, palais Erichsen, Copenhague

Cloche, palais Erichsen, Copenhague

Plafond de la chambre à coucher, palais Erichsen, Copenhague

Les meubles et objets d’antiquités. Ils sont plus récents que la demeure Erichsen et ont été apportés par la Handelsbanken dans les années 60. Il s’agit d’une magnifique collection d’objets d’art qui s’accordent parfaitement avec le style du palais. Nos coups de cœur se sont portés sur les chandeliers en cristal de styles variés et les appliques murales avec de jolis détails, sans oublier certaines des chaises en bois massif.

Petit salon, palais Erichsen, Copenhague

Nous avons eu l’opportunité d’accéder au palais Erichsen grâce à l’association française Copenhague Accueil et la gentillesse de l’un de ses membres qui travaille à la banque et qui a bien voulu nous organiser la visite. Nous sommes reconnaissants auprès de la Danske Bank pour nous avoir octroyé une visite gratuite. Elle ouvre occasionnellement ses portes au public pour partager ce superbe héritage, sans compter qu’elle en a pris soin toutes ces années.

+++
INFORMATION PRATIQUE

Erichsen’s Mansion
Holmens Kanal 2
1063 Copenhague K

Pour avoir de l’information sur les visites guidées de la Danske Bank et du palais Erichsen, vous pouvez contacter Bo Bjarnø Petersen (contact tiré d’un fascicule qu’on nous a remis) :
+ 45 45145734
bopet@danskebank.dk

Est-ce que vous aimez ce genre de lieu ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on Twittershare on TumblrGoogle+Email to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *