Rêverie fantomatique au Bokor Palace

Bokor Palace Casino, Kampot

Ce jour-là, on a comme qui dirait joué à la roulette russe avec le temps. On n’aurait pas misé gros sur le fait qu’on allait éviter l’orage. Faut dire que c’était risqué. Alors, à cheval sur notre scooter, on a fait la course avec la brume et gravi comme des as la route de montagne qui nous menait au casino, le Bokor Palace. La tactique d’Erik a été de ne pas se laisser déconcentrer : il a su garder son sang froid. Il pensait que, de toute façon, il n’y avait pas de gros enjeux et que c’était un jeu de hasard. « Gageons qu’on arrive avant la pluie », a-t-il lancé. « Je parie qu’on y est dans une petite heure ». Du tac au tac, je lui ai répondu « tu bluffes ! », puis je me suis tapie à l’arrière. Mais arrivés en haut, rien n’allait plus, la brume qui avait avancé discrètement ses pions avait fini par gagner la partie. On avançait à l’aveuglette, on a bien cru qu’on allait se perdre. Même une mère n’y emmènerait pas ces rejetons. Enfin… C’était poker. On ne rivalise pas avec Mère Nature.

Puis, on s’est garé devant le casino…

Erik a lancé les clés au voiturier en uniforme posté à l’entrée. On a monté les marches, une à une, sur un tapis rouge impeccable. J’avais mis mes escarpins dorés rehaussés d’une sangle noire vernie. Huit centimètres, c’est bien suffisant. Le manteau sur les épaules, une robe fluide ajustée sous le genou et resserrée à la taille. De belles boucles d’oreilles pour agrémenter le tout, pas davantage. Si ce n’est une pochette garnie de quelques strasses. Erik avait mis son smoking et un nœud papillon pour mettre en valeur sa moustache fraîchement taillée.

– « Bienvenue au Casino Bokor Palace !
– Quel accueil !
– Posez votre vison au vestiaire et suivez-moi. N’oubliez pas votre coupette. La vue sur la mer est magnifique de l’autre côté.
– Cet endroit est charmant… »

– « Véro ? On y va ! La pluie revient. T’as des miettes de gâteau collées sur la joue… Tu dormais ?
– Non, c’est rien. Rentrons. »

Bokor Palace, Station de Bokor, ancien Casino, ruines, Kampot, Cambodge, colonie française

Bokor Palace, ancien casino, station de Bokor, Kampot, Cambodge, architecture

Bokor Palace, ancien casino, station de Bokor, Kampot, Cambodge, architecture

Bokor Palace, ancien casino, station de Bokor, Kampot, Cambodge, architecture

Bokor Palace, ancien casino, station de Bokor, Kampot, Cambodge, architecture

Bokor Palace, ancien casino, station de Bokor, Kampot, Cambodge, architecture

Bokor Palace, ancien casino, station de Bokor, Kampot, Cambodge, architecture

Bokor Palace, Station du Bokor, ancien casino, colonie française, Cambodge, Asie,

Bokor Palace, Station du Bokor, ancien casino, colonie française, Cambodge, Asie,

Bokor Palace, Station du Bokor, ancien casino, colonie française, Cambodge, Asie,
C’est quoi, le Bokor Palace ?

Le Bokor Palace est un ancien casino de style Art déco construit en 1925 pour les colons français. Situé à 42 kilomètres (par la route) de la ville de Kampot au sud du Cambodge, il est perché à plus de 1000 m d’altitude, sur la montagne Dâmrei – littéralement, la montagne de l’Éléphant – dans le parc national de Preah Monivong. Ce bâtiment est la pièce maîtresse de la station du Bokor qui comportait aussi à l’époque un bureau de poste, une usine électrique, une villa pour le roi et une station agricole. Non loin, une église catholique, inaugurée en 1928, trône encore.

Le casino a notamment servi de décor au film américain City of Ghosts (2002). Il a malheureusement été rénové depuis, ce qui lui a fait perdre un peu de son charme. Le groupe Sokimex, qui a réalisé ces travaux, a également construit l’imposant et architecturalement discutable Thansur Bokor Highland Resort un peu plus bas et est missionné pour bâtir nombres d’autres infrastructures sur le site. Développement économique (ou mauvais goût) quand tu nous tiens…

Plus d’infos sur l’histoire du Casino.
 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on Twittershare on TumblrGoogle+Email to someone

7 commentaires

  1. Génial ce petit (mais costaud) récit plein d’humour.
    Des images d’un autre temps en effet, un peu lugubres dans cette brume …
    Mais bon vous avez dû trouver un peu de fraîcheur !
    Que vous étiez beau dans vos vêtements !!! ;-) j’ai imaginé la couleur de ta robe Vérone, bleue pour contraster avec le tapis rouge … et Erik que la moustache te va bien !
    Bon voyage vendredi vers le Vietnam et de gros mimes.

  2. Bonjour Cambodgien!
    Assis dans notre nouveau canapé de notre nouveau chez nous c’est top d’avoir de vos nouvelles et de voyager encore à travers vos yeux!!!
    On voit que au bout de trois mois vous êtes déjà bien perchés;-)
    Des bisous, on garde un oeil sur votre blog , prenez soin de vous et continuez à racontez vos aventures c’est un plaisir de vous lire!!! Orkun!

    • Véronique

      Coucou les Filles !
      Ça fait plaisir de vous voir ici ! On vous imagine bien dans votre nouveau canapé, les pieds sur la table basse ! :-D Il n’y a pas si longtemps c’était nous qui vous lisions depuis notre vieux canapé.
      Enfin, tout ça pour dire qu’on s’acclimate vite, hein ?!
      N’hésitez pas à commenter et à nous partager vos bons conseils ! Nous venons de traverser la frontière pour le Vietnam. De nouvelles aventures commencent ! :-)
      Gros bisous !

  3. Waooooh, on se croirait dans un décor de thriller! C’est une bâtisse plutôt glauque et ça n’attire pas pour y faire un séjour de relaxation ….. méditation à la Marie Shelley peut-être , brrrrrrrrrr! ou décor du film des « Rivières Pourpres ».

    Bon séjour au Vietnam!

  4. Jocelyne

    quel récit imaginaire !!! et réel à la fois ! bravo à la conteuse !
    Combien avez vous joué ???
    Bonne route à vous 2 !
    je vous suis et quel plaisir de voyager avec vous !
    bises de Joce

  5. Solène

    Coucou vous deux… et moi qui étais en train de me dire « elle est partie avec des escarpins au bout du monde, nan »…. j’ai failli y croire :-)
    Plein de bises

    • Véronique

      Franchement ? J’aurais dû ! Ça fait quand même plus classe quand on s’arrête dans les hôtels 4 étoiles… ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *