3 jours sur l’île de Møn – les belles églises et l’île de Nyord

Église de Fanfjord, Møn

Rouler sur les petites routes de campagne de l’île de Møn est un délice en cette période printanière folle. Si on va à Møn pour voir ces spectaculaires falaises de craie, les Møns Klint, autant en profiter pour arpenter l’île à la découverte des autres trésors qu’elles recèlent ça et là, comme ses fameuses églises divinement peintes, ses sites mégalithiques, ses petits ports, et pour faire un petit détour si possible par la petite île de Nyord, joliment sauvage. Entre chaque stop, on se délecte sans mesure de sa nature débordante de vie, de ses belles maisons anciennes au toit de chaume, ou encore de ses immenses prairies que ses vallons nous dévoilent au compte-goutte. L’avantage d’avoir une voiture sur l’île de Møn, c’est donc ça (voir d’autres possibilités de visiter l’île) : humer le parfum tantôt iodé tantôt fleuri de cette jolie petite île danoise.

Nature

Les églises de l’île de Møn

Nous en avons visité trois : Fanefjord, Elmelunde et Keldby. Et très clairement, le fait d’avoir logé de l’autre côté de l’île (par rapport aux falaises), au Fuglehavegård B&B, nous a permis de ne surtout pas manquer celle de Fanefjord. La plus belle a notre goût !

De l’extérieur, les églises de Fanefjord et d’Elmelunde aux murs blancs se ressemblent beaucoup, celle de Kelby diffère par ses briques rouges. Elle datent toutes du XIe au XIIIe siècle et sont très bien entretenues. À l’intérieur, de magnifiques fresques ornent les plafonds en ogives, relatant l’histoire chrétienne telle une BD des temps anciens. Des ex-voto de navires sont suspendus au plafond. Si Elmelunde est la plus ancienne des églises de l’île, Fanefjord est la plus belle avec son double plafond d’ogives et sa multitude de scénettes peintes. Kelby est différente, touchante encore par plus de sobriété avec son modeste sol en brique. J’aime vraiment ces églises, sobres, lumineuses, vivantes, assez différentes des églises du sud de l’Europe où le temps semble s’être figé, tant dans l’aspect que dans l’utilisation du lieu.

Église de Fanfjord, Møn

Église de Fanfjord, Møn

Eglise de Fanefjord, Møn

Église de Fanefjord, Møn

Eglise de Fanefjord, Møn

Église de Fanefjord, Møn

Je digresse mais ça me fait penser que les Danois (et plus généralement les Scandinaves) ont cette intelligence de garder les églises comme des lieux de vie, ouverts à tous, en les réinvestissant et en y accueillant divers types d’événements pour la communauté (concerts, mais aussi ateliers d’éveils pour enfants, vide-greniers…). Je me rappelle un jour être restée bête en voyant, dans une église suédoise, un coin pour enfants où les bambins pouvaient se déguiser, dessiner, jouer autour d’un tapis et de petites tables. Ça ne m’était jamais venu à l’esprit que ça pouvait être un espace qu’on investit avec son temps, et donc être autre chose qu’un lieu sombre, froid et un peu poussiéreux où il est mal vu de rire et de parler à haute voix, un lieu où plus grand monde ne se reconnaît ni ne va finalement.

Eglise d'Elmelunde, Møn

Église d’Elmelunde, Møn

Eglise d'Elmelunde, Møn

Église d’Elmelunde, Møn

Eglise d'Elmelunde, Møn

Église d’Elmelunde, Møn

Eglise de Kelby, Møn

Église de Kelby, Møn

L’île sauvage de Nyord

Située au nord-ouest de l’île de Møn, l’île de Nyord est accessible par un pont qui se prolonge par une route qui traverse une immense réserve d’oiseaux et finit dans l’adorable petit village du même nom. C’est très agréable de se balader en fin de journée parmi les maisons colorées et les jardins fleuris. En contre-bas, il y a un port minuscule, comme un havre de paix. Et si vous passez par Stege sur la route qui mène à Nyord, arrêtez-vous à la boulangerie Høyers Konditori* prendre quelques wienerbrøder (viennoiseries danoises) – tebirkes (au pavot), kanelsnegl (à la cannelle), spandauer à la crème, ou bien comme nous, un gros kanelstang bien moelleux, à partager assis sur une des tables en bois face à la petite marina. La lumière de fin de journée est divine ; un instant parfait pour terminer ce petit séjour en beauté. 

*A noter, ils font aussi un pain typique de l’île de Møn, le Mønsk Sigtebrød, assez dense mais très bon, fabriqué avec le seigle cultivé sur l’île.

Nyord, Møn

Nyord, Møn

Nyord, Møn

Nyord, Møn

Nyord, Møn

Information pratique

Églises : Fanefjord est intéressante pour la beauté de ses peintures, dont les couleurs vives sont superbes, et l’on peut suivre de plus près les scénettes peintes grâce à un plan détaillé disponible à l’entrée. Elmelunde, très similaire mais moins impressionnante, est tout de même la plus vieille de l’île et sa chaire est assez exceptionnelle. Kelby, d’un autre style, plus sobre mais néanmoins très belle avec ses peintures sur une partie des murs aussi. 

• Sites mégalithiques : À quelques pas de l’église de Fanefjord se trouve le tumulus le plus grand de l’île, Grønsalen, avec 102 m de long et trois chambres funéraires. On peut monter dessus et en apercevoir deux ouvertes. D’autres tumulus et dolmens sont disséminés sur l’île.

Le petit plus : comme tous les chemins mènent à la ville de Stege, sur l’île de Møn, ne vous privez pas d’un sublime coucher de soleil sur le port.

Stege, Møn

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *