Delta du Mékong : balade dans les marchés flottants

Marchés flottants, Cant Tho

Le delta du Mékong, ou đồng bằng sông Cửu Long, en vietnamien, littéralement le delta des neuf dragons, est cette immense région de 39 000 km2 étendue sur douze provinces dans le sud du Vietnam. C’est là que le Mékong finit sa course en se jetant dans la mer de Chine méridionale.

Nous avions rencontré ce fleuve mythique en Thaïlande et nous n’avons cessé de le recroiser au Laos, puis au Cambodge. À présent, nous sommes heureux de le retrouver là, quelques milliers de kilomètres plus loin, pour un dernier au revoir dans le delta du Mékong.

Le Mékong en quelques mots
S’étalant sur plus de 4350 km, le Mékong prend sa source dans l’Himalaya dans une province du nord-ouest de la Chine qui s’appelle le Qinghai, puis longe une partie de la Birmanie, de la Thaïlande, du Laos et traverse le Cambodge. Il termine sa course au sud du Vietnam en formant un delta fertile, grosse région agricole, en particulier pour la riziculture (la quasi totalité de la production du pays est assurée par cette région). Le delta du Mékong est autant un verger qu’un bassin de pêche.

C’est aussi là que nous faisons vraiment connaissance avec le Vietnam, après être entrés par la frontière de Hà Tiên depuis la côte cambodgienne et avoir fait un délicieux petit crochet par l’île de Phú Quốc pour se prélasser quelque temps sur de belles plages, heureusement délaissées en ce mois de mai qui clôture la saison haute.

Cần Thơ et An Bình : deux points de chute

L’attraction principale de cette région du delta du Mékong est sans aucun doute les si typiques marchés flottants qui font son charme. La ville de Cần Thơ, avec pas moins de 1,2 million d’habitants, est la plus grande ville du delta. Elle compte notamment deux marchés flottants importants.

C’est au cœur de cette ville à l’activité frénétique que nous avons d’abord posé nos sacs à dos, avant de nous retirer dans un des vergers du Delta : la superbe et tranquille petite île d’An Bình, accessible depuis la ville de Vĩnh Long. Depuis ces deux points de chute, nous sommes allés à la découverte des marchés flottants alentours et c’est là que nous vous emmenons. Alors, on ne va pas s’attarder plus longtemps. Embarquez plutôt et laissez-vous guider au fil de l’eau, dans la douceur du petit matin, caressés par l’air presque frais et la belle lumière des premiers rayons du soleil…

~//\~/\\~

Marché flottant de Cái Răng, Cần Thơ

Situé à quatre kilomètres du centre de Cần Thơ, Cái Răng est le marché flottant de grossistes le plus important du delta du Mékong. Il faut partir tôt, avant que le soleil ne se lève, pour arriver quand l’activité bat son plein. Une horde de gros bateaux en bois sont accostés les uns aux autres, avec en guise d’enseigne une grande tige de bois à laquelle est suspendu un échantillon de ce qu’ils vendent. Leur proue, souvent peinte en rouge et blanc, signifie que les propriétaires habitent sur leur bateau le temps qu’ils écoulent les stocks.

lever de soleil - marché flottant de Cai RangMarche flottant de Cai Rang, Can Tho - bateauxMarché flottant de Cai Rang, Can ThoMarché flottant de Cai Rang, vendeuse de chouxFemme vietnamienne - marché flottant de Can RangMarché flottant de Cai Rang - vue d'ensembleCoqs au marché flottant de Cai Rang, Can Tho

~//\~/\\~

Marché flottant de Phong Điền, Cần Thơ

Plus petit et beaucoup plus loin – environ une bonne heure de bateau de Cần Thơ –, le marché flottant de Phong Điền vaut malgré tout le détour car il est plein de charme. Des femmes – essentiellement – coiffées d’un chapeau conique vendent fruits, légumes, habits… sur leur petite barque qu’elles manœuvrent avec deux rames croisées. On peut continuer ensuite dans les nombreux vergers et petits canaux qui constituent les alentours.

Marche flottant de Phong Dien, Can Tho - bateauxMarché flottant de Phong Dien, Can ThoFemmes au marché flottant de Phong Dien, Can ThoVendeuse de vêtements au marché flottant de Phong DienStation essence sur le Mekong, Can ThoBalade sur le Delta du Mekong

~//\~/\\~

Marché flottant de Cái Bè

Non loin de la verdoyante petite île d’An Bình où nous séjournions, le marché flottant de Cái Bè n’a rien d’extraordinaire par rapport à ceux que nous avons vus précédemment. D’autant que nous y étions peut-être un peu tard malgré que le fait que capitaine Haddock, qui nous menait là-bas, manœuvrait parfaitement son engin. Cependant l’arrivée dans la ville avait quelque chose d’esthétique, avec sa ribambelle de maisons sur pilotis et, au loin, son étonnante église d’un autre style. Et surtout, ce qui est absolument délicieux, c’est de continuer la balade dans les canaux environnants.

Petit déjeuner sur le MékongCai Be depuis le Mékongvue sur Cai BeMaisons sur pilotis à Cai BeMarché flottant de Cai BeBateaux vendant des navets, Cai BeBateau au marché flottant de Cai BeProue de bateaux au marché flottant de Cai BeVendeur de fruits, marché flottant de Cai BeSur le bateau pour le marché flottant de Cai BeBateau de marchandise transportant du rizEnfants qui se lavent dans le canalBalade dans les canaux autour de Cai BeVivier à poissons, Cai Be

 

+++

INFOS PRATIQUES

Comment visiter les marchés flottants ?

Pour visiter les marchés flottants, de nombreux tours sont proposés dans les hébergements ou en ville (pas de souci à vous faire, on vous proposera toujours quelque chose !).

Quels marchés visiter ?

À Cần Thơ, le marché de Cái Răng est le plus important, la plupart des tours ne visite que ce marché. Effectivement il faut le voir, mais il y a également d’autres marchés, plus petits, qui sont intéressants à voir, comme celui de Phong Điền, plus loin. C’est nous qui avons demandé à notre hébergement qui nous proposait le tour guidé de faire les deux. (Pour info, pour ce tour, nous avons payé 840 000 dongs).

Nos conseils
  • Demandez un guide anglophone : si vous voulez des explications, pensez bien à demander d’être accompagné par un guide qui parle anglais, sinon vous risquez de passer à côté de beaucoup de choses. Attention, on va peut-être vous dire que la personne qui conduit le bateau se débrouille en anglais mais souvent leur anglais est très limité. Notre expérience : nous avons insisté pour avoir un vrai guide qui parle anglais et avons proposé de payer un peu plus pour cela (il n’y a pas de secret !). Et on s’est remercié de ce choix-là ! Il y a plein de choses intéressantes à savoir autour des marchés flottants.
  • Partez très tôt : soyez exigeant en demandant à partir tôt, au moins 6 heures du matin, bref avant que le soleil se lève. C’est le meilleur moment de la journée pour les visiter car d’une part, la lumière est superbe et d’autre part, le marché a lieu très tôt. À Cần Thơ, dès 7 – 8 heures, beaucoup sont déjà passés à la sieste…

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Email this to someone

2 commentaires

  1. Et bien moi, j’ai adoré ce petit voyage embarqué ! Le billet est à la fois concis et riche, et les photos toujours aussi convaincantes ! Merci pour celui-ci, mais d’ailleurs aussi pour tous les autres… Je laisse un message ici mais je pourrai aussi le faire ailleurs : voilà que hier je me suis mise à voguer sur votre somptueux blog et au gré du voyage, j’ai « embarqué » sur plein d’autres articles. Et j’ai lu, je vous ai lus, j’ai quasi tout lu… J’ai évidemment adoré tout l’episode du poivre du Kampot (récit du volontariat, des rencontres, des activités, mais aussi des méthodes, des couleurs – assimilables au vin, c’est drôle ça ! – des recettes).

    Quelle est la prochaine embarcation ? Nan parce que c’est pas tout mais rien de vous voir bras et pieds nus me fait rêver, sans qu’aucune chaleur ne vienne pour autant m’effleurer. Et spa l’envie qui m’en manque !

    Je vous embrasse, je pense fort à vous !

    • Véronique

      Merci pour tant de compliments ! Ca fait toujours plaisir d’avoir des retours sur les articles car malgré tout c’est un investissement (mais tu le sais !). Mais bien sûr, on aime ça ! ;-) Alors autant que ça plaise aussi.
      La prochaine fois, on vous emmène sur l’île de la surprise, à moins que ce ne soit dans la grotte de Tuh Vera (Si on sait ce que on va écrire !). Tout ce que je peux t’assurer c’est qu’il y aura encore du soleil. Grosses bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *